Aligre FM - Paris 93.1

Radio libre, indépendante et non-commerciale depuis 1981.

-->

Accueil du site / Programmes / Les émissions / La vie est un roman / La vie est un roman # 20 novembre 2018

La vie est un roman

La vie est un roman # 20 novembre 2018

N. Marchand-Zanartu pour Les Grands Turbulents et M. Mercier pour son exposition au Musée des Arts & Métiers.
Voir en ligne : Site de Médiapop.
Courriel Facebook Myspace Google Yahoo! Plus...

En groupes ils firent leur entrée au début du XXe siècle. « Esprits vastes mais inquiets et turbulents, capables de tout soutenir hors le repos », aurait dit Massilon. Ils jaillirent ici et là, sans se soucier des frontières et des océans. Surprenants par leur nombre et leur mode d’être, ces mondes capillaires de la littérature, de la poésie, du théâtre, du cinéma, de la musique, ont bouleversé le paysage de la création artistique et accéléré sa pulsation. A l’origine des rencontres : l’alchimie des affinités électives, avec ses états de liaison, de fusion, d’ébullition, de sublimation, qui unit des figures singulières en un ensemble appelé, selon les circonstances groupe, cercle, union, fraternité, bande, compagnons, communauté… Nicole Marchand-Zañartu ***************************

Réunissant Mathieu Mercier et François Olislaeger, deux artistes marqués par l’univers duchampien, l’exposition rend hommage à l’un des précurseurs de l’art contemporain. Du 13 novembre 2018 au 17 février 2019, cette double installation, inspirée par l’œuvre et la pensée de Marcel Duchamp, investit la collection permanente du musée. Lauréat du prix Marcel Duchamp en 2003, Mathieu Mercier, est l’auteur d’une édition abordable et imprimée de la célèbre Boîte-en-valise (Walther Koenig, 2015). Dessinateur de presse et auteur de bandes dessinées, François Olislaeger a publié Marcel Duchamp. Un petit jeu entre moi et je (Actes Sud, 2014). Sous la houlette de Julie Bawin, commissaire de l’exposition, le duo a été invité à produire un travail de création in situ. Le projet imaginé par Mathieu Mercier associe des objets provenant de sa propre collection à ceux issus des collections du musée. Ces pièces ont essentiellement été choisies au regard des Notes prises par Marcel Duchamp, dont beaucoup révèlent le processus de réflexion et d’exécution de sa création inachevée Le Grand Verre - nom original La Mariée mise à nu par ses célibataires, même – œuvre aussi mythique qu’énigmatique. François Olislaeger a, quant à lui, conçu son intervention comme un dispositif narratif centré sur des moments de la vie de Marcel Duchamp. Le parcours, dans l‘esprit d’un théâtre de papier, se déploie sous différentes formes et échelles. Un « Marcel Duchamp » dessiné par François Olislaeger voyage ainsi dans la collection permanente, conviant les visiteurs à la découverte de l’univers de l’artiste. S’il n’a jamais été prouvé historiquement que Marcel Duchamp connaissait les collections du musée, il est néanmoins certain que nombre d’objets qui y sont conservés ont inspiré ses créations. Cinquante ans après la disparition de l’inventeur du readymade, l’exposition Monsieur Duchamp nous a dit que l’on pouvait jouer ici replace son œuvre et sa pensée au cœur des inventions et des objets de son époque.****************

Jean Lauxerois et Loïc Connanski étaient également présents dans les studios et nous les en remercions.

Nos partenaires

| Plan du site | À propos | Mentions légales | Haut de page